Kan mèm

Kan mèm

On le savait mais kan même, cette gueule de bois quand même mon pote, putain cette gueule de bois…

C’est pas que j’y croyais bien fort, c’est pas que j’avais de grandes espérances, j’ai voté plus par défaut qu’autre chose, une connerie de vote utile pour le mec plus ou moins de gauche qui était le moins mal placé, mais bon sans lui faire confiance pour autant hein.

Mais Le Pen au second tour, je m’y ferais jamais je crois.

Et Macron putain, Macron.

View this post on Instagram

Mood right now…

A post shared by bibi kha (@bibikha) on

Tu sais quoi ce gros con de Macron, il m’a fait hésité un temps.

Je me suis dit, allez merde abstention qu’ils aillent tous se faire foutre, le néolibéralisme est aussi un totalitarisme.

Allez c’est même la première fois soyons honnête ou j’ai pensé, et tiens si je votais Le Pen, juste pour faire chier. Juste pour que les fanboys du gland en costard il la chie par la pine leur start-up France. De colère, de dépits, tu vois. Ca m’a pas traversé la tête bien longtemps, c’était fugace, mais ça puait quand même bien la merde.

Mais non t’inquiète, évidemment que je vais pas déconner. D’autant que si je pense un truc pareil, je dois clairement pas être le seul. Et si moi je suis trankilou si Le Pen passe, je check mes privilèges et je penses aux copains(ine).

Maintenant, je te le dis, on en restera pas là, il va m’arracher la gueule ce bulletin Macron, bien plus qu’un Chirac en 2002, et crois moi d’une façon ou d’une autre, ça va se payer.

On peut pas se contenter de ça, il faut trouver d’autres moyens de lutter, de s’organiser et de construire.

Et comme dit l’autre, il parait même qu’à la fin c’est nous qu’on va gagner.

Laisser un commentaire