[Ondée] #29 Albums de l’Année 2021

[Ondée] #29 Albums de l’Année 2021

Allez, on remet ça, comme l’année dernière et les précédentes, petite sélection d’albums de l’année 2021. Cette année je pousse un peu les limites du format et vous propose 5 albums de rab (donc 10 au lieu des 5 habituels). Ca fera un peu moins « Top 5 » et me permet d’avoir un peu plus de marge car j’arrivai pas forcément à trancher sur les 5 gagnants.

1 Warrior Path – The Mad King

On commence avec du bon vieux heavy metal à l’ancienne, avec le nouvel album du groupe Grec Warrior Path. J’étais déjà tombé sur leur musique avant, c’est du heavy assez traditionnel, tendance récit épique et heroic-fantasy. Le nouvel album m’a bien convaincu, ca s’écoute vraiment bien et je m’en suis pas lassé cette année.

2 Tribulation – Where the gloom becomes sound

On continue avec quelque chose un tout petit moins dans mes style habituel avec le metal gothique de Tribulation. Généralement j’aime bien l’ambiance goth, mais c’est vrai que souvent ça me fatigue un peu vite. Mais là j’ai bien accroché au côté mélancolique de certaines pistes et l’album a beaucoup tourné.

3 Asphyx – Necroceros

Voilà un peu une surprise de l’année. D’habitude je ne suis pas trop Death Metal, ou alors à petite dose. Mais là, l’album d’Asphyx m’a bien parlé. Là aussi je me suis surpris à faire tourner l’album en boucle sans aucune lassitude. C’est sans doute le côté un peu « Doom », bien bien lourd qui m’a convaincu. C’est sale, poisseux, sans espoir et ça à la finesse d’un rhinocéros zombie lancé à pleine vitesse! Faites place au NECROCEROS !

4 Ildaruni – Beyond unseen gateways

Là pour le coup, on revient complétement dans mes styles de prédilection avec du Pagan Black. Seule petite surprise, c’est des Arméniens. Je dirais que tout l’album ne se vaut pas, mais il y a vraiment de bonnes intentions sur l’ambiance créée. Le côté épique et puissant, la petite flute présente sans être trop pénible et de bons fondamentaux de black metal. Pour un premier album, franchement, sympa.

5 Dvne – Etemen Ænka

Encore un changement d’ambiance avec Dvne. On part vers quelque chose de plus chaud et aérien. D’après l’Encyclopaedia c’est du « Progressive Sludge/Post-Metal ». Mouai, je sais pas trop comment appelé ça perso. Je trouve qu’il y a un côté onirique et peut être des inspirations un peu à la Tool.

6 Seth – La morsure du Christ

Restons dans le chaud avec cette pochette qui réchauffe le cœur, voilà Seth pour la Morsure du Christ. Un bon album de Black Metal assez classique mais efficace. Le chant en français est vraiment cool et permet de suivre dans l’allégresse cette grande messe satanique.

Levez-vous plébéiens !

7 Accept – Too mean to die

Bon, qu’attendre en 2021 d’un groupe de Heavy Metal allemand qui a commencé sa carrière en 1968 ?

Et bien, un bon album de heavy metal. Là aussi ce fut un peu une surprise de me retrouver à réécouter plusieurs fois cet album sans vraiment m’en lasser. Il n’y a rien de vraiment nouveau ou transcendant, mais juste un vraiment bon album.

8 Redscale – The Old Colossus

Retour d’un groupe dont j’avais déjà apprécié le premier album (chroniqué dans les albums de 2019). Ce second volet m’a peut-être un peu moins mis une claque parce que je connaissais déjà, mais on reste sur du très bon quand même. On garde la même énergie, le côté rock et entrainant.

9 Kanonenfieber – Menschenmühle

Voilà encore un album qui a beaucoup tourné chez moi cette année! S’il y a bien un style musical qui pour moi colle bien avec la première guerre mondiale c’est vraiment le black metal !

Quoi de mieux pour évoquer l’absurdité de la guerre, son horizon funeste, la boue des tranchées, l’horreur des gaz et la violence abrutissante des barrages d’artillerie. Avec cet album, on a un beau concentré de tout ça, entrecoupé de petits textes d’époque en allemand qui mettent bien dans l’ambiance.

A écouter en lisant Orage d’Acier d’Ernst Jünger!

10 Stormkeep – Tales of Othertime

Enfin on termine avec une petite découverte de fin d’année : du black metal sympho assez old school. Ça parle de châteaux et de magiciens, de paysages de glace, avec une jolie pochette très 90s. Rien de vraiment nouveau, mais c’est bien exécuté et ça s’écoute avec plaisir.

Laisser un commentaire