[Tuto] Je me suis remis aux figurines – Episode 1: Le Matos.

[Tuto] Je me suis remis aux figurines – Episode 1: Le Matos.

Il y a fort longtemps j’ai passé beaucoup de temps à faire du modélisme, des figurines, et un peu de wargame. J’avais laissé tout cela derrière moi, et puis mes mauvaises fréquentations m’ont fait replonger… Je me suis donc récemment lancé dans la création d’une armée pour DBA 3.0 et je vous raconte tout ça.

Aujourd’hui, épisode 1 : les fournitures ! Première étape pour s’y remettre, réinvestir dans du matos, et des figurines. Mes anciennes créations ayant disparues avec le temps et les déménagements, je repartais de 0.

1 Quel Jeu

Si le choix logique était évidemment de partir sur le plus grand public et de me lancer dans du Warhammer… bah c’est raté. Je n’ai jamais pratiqué le Warhammer, et si j’aime certaines de leurs figurines, je ne suis pas fan de tout (pas que ce soit mauvais, loin de là, juste pas toujours à mon gout).

Dans ma jeunesse, j’étais à fond sur le wargame historique, et j’avais acheté les règles de DBM (De Bellis Multitudinis), un système de jeu plutôt sympa pour faire des mega batailles avec des armées historique de 3000 BCE jusqu’à 1500 CE.

J’ai conservé ces listes d’armées et je suis reparti de là quand j’ai commencé à regarder. Mais DBM (ou sa version moderne DBMM) c’est trop gros: trop de figurines, trop de temps, pour des parties trop longues. Du coup j’ai switché vers DBA (De Bellis Antiquitatis) version 3.0.

DBA c’est une règle qui permet de faire s’affronter des armées de figurines, basées sur des listes historiques, toujours sur la période -3000 / +1500, mais avec des armées de 12 unités maximum. Les parties sont prévues pour durer moins d’une heure, et donc on est sur quelque chose de plus facilement accessible.

2 Quelle Armée

DBA vient avec des centaines de listes d’armées, depuis la haute antiquité jusqu’à la fin du moyen âge, et couvrant toutes les zones géographique (il y a bien sur plus de listes sur l’Eurasie que sur l’Afrique et les Amériques, mais bon c’est aussi du aux sources historiques).

Je suis parti sur de l’antique, période classique, parce que j’aime bien. Ça me semble aussi bien adapté à DBA. Je vois la guerre médiévale plus comme peu de grande bataille et des tonnes de petites escarmouches, et la guerre antique comme l’époque parfaite pour les gros affrontements. Comme DBA est plutôt à l’échelle stratégique, ça me semblait plus logique de partir sur de l’antique.

Et après j’ai surtout choisis mon armée pour qu’elle ne soit pas trop dure à préparer : une armée régulière avec un uniforme standard (pour limiter le nombre de teintes de peinture à choper), pas trop d’options de customization dans la liste d’armée (pour limiter le nombre de figurines), et puis quelque chose de bien reconnaissable ayant eu aussi des adversaires historiques intéressant (pour pouvoir étendre ensuite).

evolution-ancient-roman-soldier_11

Et paf on tombe sur les Romains Polybiens : 275 BCE – 105 BCE. C’est l’époque des guerres puniques, mais aussi affrontements possibles contre les celtes, les ibères, la macédoine, les perses séleucides, etc. C’est aussi une armée romaine républicaine intermédiaire : on y trouve la séparation entre Vélites, Hastati, Principes, Triarii. Et certaines figurines pourront être réutilisées pour les armées des époques précédentes (Romains Camilliens à partir de 400 BCE) ou postérieures (Romains Marianiques jusqu’à 25BCE). 

3 Quelles Figurines

J’ai hésité un peu sur la taille : 28mm ou 15mm ? (DBA permet de jouer dans les deux échelles).

Le 28 aurait permis de faire quelque chose de très joli, mais je préfère avoir une armée complète en 15mm que d’avoir 4 super jolies figurines et pas le temps de faire les autres pour compléter l’armée. Le 15mm permet aussi de jouer sur une table plus petite et ça compte aussi pour moi. Après avoir cherché un peu je suis parti sur du Xyston Miniatures. La gamme couverte par Xyston est pas aussi large que chez Essex, mais je trouve la gravure plus fine et la période que je vais traiter est bien couverte chez Xyston.

J’ai lu des reproches sur la taille des figurines Xyston (qui serait un peu grande pour du 15mm) mais tant que je mix pas trop avec d’autres marque, ça ne posera pas de problème et puis vu que j’hésitais avec le 28mm ca me permettra peut être aussi de m’amuser un peu plus sur la peinture.

Pour l’achat des figurines je suis passé par Campaign Game Miniatures. Ils ont une gamme très complète avec plusieurs marques (par exemple j’ai aussi pris des socles, et une tente de chez Baueda pour faire les bagages de mon armée) et vu qu’ils sont à Barcelone c’était sans doute un des revendeurs les plus proche de chez moi. La commande s’est très bien passée, donc je recommande.

4 Quelles Peintures

Là aussi petite hésitation entre du Citadel et du Army Painter. Je suis parti sur du Army Painter parce que ça m’a semblé moins cher, pour une qualité décrite souvent comme équivalente. J’ai commandé directe sur le site d’Army Painter, là aussi rien à redire (même si le site est un peu old-school).

J’ai aussi pris quelques outils (pince, perceuse à main, lancette), des pinceaux, des flocages pour les socles, je me suis bricolé une palette humide avec du sopalin imbibé d’eau et du papier cuisson et c’est parti !

Prochain épisode : la première figurine !

Laisser un commentaire