[Tuto] JMSRAF – Episode 7: Vélites

[Tuto] JMSRAF – Episode 7: Vélites

Ma petite armée de romains se complète tranquillement, aujourd’hui on parle de l’avant-garde : les vélites. Des figurines peu nombreuses, mais rigolotes à peindre, chacune ayant un look particulier.

1 Les Vélites

Alors qui sont les vélites ? Pour une fois, on va revenir aux sources, avec ce passage des fragments du Livre 6 de l’Histoire de Polybe (historien grec, contemporain de l’armée que je suis en train de préparer) :

Les tribuns de Rome, après le serment, indiquent aux légions le jour et le lieu où elles doivent se trouver sans armes, puis ils les congédient. Quand elles se sont assemblées au jour marqué, des plus jeunes et des moins riches on fait les vélites ; ceux qui les suivent en âge font les Hastati ; les plus forts les plus vigoureux composent les Principes, et on prend les plus anciens pour en faire les Triarii. Ainsi chez les Romains chaque légion est composée de quatre sortes de soldats, qui ont toutes différent nom, différent âge et différentes armes. Dans chaque légion il y a six cents Triarii, douze cents Principes, autant de Hastati ; le reste est tout de vélites. Si la légion est de plus de quatre mille hommes, on la divise à proportion, en sorte néanmoins que le nombre des triaires ne change jamais.

Les vélites sont armés d’une épée, d’un javelot, et d’une parma, espèce de bouclier fort et assez grand pour mettre un homme à couvert, car il est de figure ronde et il a trois pieds de diamètre. Ils ont aussi sur la tête un casque sans crinière, qui cependant est quelquefois couvert de la peau d’un loup ou de quelque autre animal, tant pour les protéger que pour les distinguer, et faire reconnaître à leurs chefs ceux qui se sont signalés dans les combats. Leur javelot est une espèce de dard, dont le bois a ordinairement deux coudées de long et un doigt de grosseur. La pointe est longue d’une grande palme, et si effilée qu’au premier coup elle se fausse, de sorte que les ennemis ne peuvent la renvoyer ; c’est ce qui la distingue de autres traits. 

Polybe, Histoire, fragments du livre 6.

2 Psiloï

Dans DBA, les vélites sont considérés comme des « Psiloi« , c’est-à-dire de l’infanterie légère spécialisée dans les actions de harcèlement.

A l’inverse de mes autres unités d’infanterie (Lames et Lances), on est là sur du très léger : le plus petit facteur de combat de toutes les unités disponibles.

Pourtant, c’est loin d’être des unités toute pourrie, ça requiert juste un peu de finesse. C’est des unités particulièrement à l’aise sur les terrains difficiles, encore plus que les Auxiliaires dont j’avais parlé ici. Ils sont aussi bien adaptés pour contrer les éléphants ou les chars à faux.

Et ils ont également un avantage de taille : ils sont (presque) indestructibles, dans la majorité des cas, ils vont fuir, ou reculer, mais ne pas être détruit (bon sauf s’il se font attraper en terrain dégagé par la cavalerie).

Bref des petits gars avec un bon potentiel de nuisance qui promettent d’être bien rigolo. Cet article donne un peu plus de détail sur comment ça se joue, si vous êtes intéressés.

3 Figurines

Pour les figurines, on est gâté, avec 4 designs différents chez Xyston pour les vélites. Comme j’ai besoin de 4 figurines (2 plaquettes de 2 figurines), chaque figurine sera unique l’occasion de travailler un peu plus en détail sur la personnalité de chaque figurine.

Niveau assemblage, rien de nouveau, toujours des javelines faites avec des piques raccourcies, comme pour les Javeliniers Osques. Les boucliers sont un peu différents, et je les accroche ici à l’avant-bras.

4 Peinture

4.1 Aspect général

Pour la peinture de base, c’est toujours plus ou moins la même recette donc je ne rentre pas dans le détail.

4.2 Les fourrures

Première nouveauté pour ces petits gars, des fourrures ! l’occasion de faire un peu de Dry Brush, voilà les recettes utilisées :

- Loulou

Loulou porte une robe de chambre en peau de loup (ou autre clébard) dans les teintes brunes, qui descend sur son dos noué par une ceinture.

  • Base en Werewolf fur
  • Lavis en Strong Tone
  • Dry Brush en Monster Brown
  • Un peu de Matt Black pour le museau et les yeux
  • Du Brainmatter Beige pour les dents

- Léo

Léger et court vétu, Léo porte un casque en tête de lionne du plus bel effet.

  • Base en Desert Yellow pour la tête
  • Base en Arid Earth pour les joues du lion
  • Une touche de Barbarian Flesh pour les oreilles du lion
  • Lavis de Strong Tone
  • Reprise en éclaircis du Desert Yellow et du Arid Earth
  • Truffe, oeil et moustache du lion en Matt Black 

- Garou

Garou se camouffle dans les hautes herbes grâce à sa somptueuse cape en peau de loup gris.

  • Base en, bah en fait pas de base, j’ai gardé le gris du Brush-On Primer
  • Lavis de Dark Tone
  • Dry-Brush de Ash Grey
  • Re Dry-Brush avec du Ash-Grey éclaircit par une touche de Brainmatter Beige
  • Truffe et yeux en Matt Black.

- Régis

Régis a judicieusement choisi le blaireau comme animal totem, son capuchon en peau de l’animal susnommé lui va à ravir.

  • Base en Brainmatter Beige
  • Lavis en Dark Tone
  • Eclaircit en Brainmatter Beige
  • Matt Black pour les taches noires.  

4.3 Les boucliers

Autre nouveauté de ces figurines, un peu de travail supplémentaire sur les boucliers.

Tout d’abord, j’ai essayé de travailler un peu plus l’éclaircit en faisant un léger dégradé de rouge (Pure Red -> Dragon Red) entre le haut du bouclier et le bas du bouclier. Bon c’est pas forcément flagrant, mais j’ai tenté un truc.

Et ensuite, évidemment un insigne en forme de lauriers dessiné sur le bouclier. Dessin à main levé avec mon plus petit pinceau, d’abord avec du Greedy Gold, puis réhaussé avec du Bright Gold et du Shining Silver, et encore une touche de Greedy Gold et de Bright Gold. Le tout en procédant par toute petite touche pour pas tout saloper.

Je retiendrais surtout que pour un or qui pète bien, le mieux est de mettre du shining silver et de le recouvrir d’or.

Au final je trouve le rendu plutôt cool, bon j’aurais sans doute pu utiliser des décalques, mais j’ai préféré m’entrainer un peu au dessin au pinceau.

5 Socles

La recette générale reste la même que pour le premier socle, mais avec un peu plus de travail pour deux ambiances :

Une version rocailleuse

Et une version hautes herbes.

Dans les deux cas l’idée est de faire passer le côté « terrain accidenté » qu’affectionne particulièrement les Psilois.

6 Rendu final

Voila pour le rendu final

Prochain épisode, on terminera l’infanterie avec (enfin) les principes (et les derniers hastati), gros upgrade en perspective…

Episode 8 – Principes

Une réaction au sujet de « [Tuto] JMSRAF – Episode 7: Vélites »

Laisser un commentaire