[Tuto] JMSRAF – Episode 9: Equites

[Tuto] JMSRAF – Episode 9: Equites

Le projet d’armée romaine républicaine touche à sa fin, aujourd’hui on fait les 2 dernières plaquettes combattantes de l’armée : 2 unités de cavalerie, dont le commandement de l’armée.

1 Equites

La cavalerie romaine est clairement moins connue que l’infanterie lourde des légions. Elle a même pas vraiment bonne réputation sur cette période. Pourtant d’après ce qu’en dit la page wikipedia, cette mauvaise réputation semble un peu exagérée. 

Sur cette période la cavalerie romaine est encore constituée de citoyens, parmi les classes les plus riches de la société romaines (l’ordre équestre qui ont le cheval public, et la 1ere classe censitaire). Ils sont équipés d’un bouclier rond et d’un casque de bronze, ainsi que d’une cotte de maille. Ils combattent avec des javelots et un glaive.

Comme toutes les cavaleries de l’époque, ils montent sans étrier ce qui limite sérieusement la stabilité et les possibilités de choc (on n’est pas sur de la chevalerie médiévale).

En fin de période cette cavalerie romaine sera de plus en plus souvent remplacée par des auxiliaires gaulois, germain ou ibériques qui fourniront la cavalerie tandis que Rome se concentrera sur l’infanterie lourde.

2 La cavalerie dans DBA

Au niveau de DBA il existe trois types de troupes de cavalerie : la cavalerie légère (LH), la cavalerie (Cav) et les chevaliers (Kn). Ma cavalerie romaine est de la « Cav » classique.

Le principal avantage de ce type de troupe s’est assez logiquement sa mobilité en terrain dégagé. Elle possède aussi des capacités de combat plutôt bonnes. Après avec 2 plaquettes sur les 12 de mon armée, elle aura sans doute un rôle de soutien pour aller là ou mon infanterie lourde sera à la peine, ou pour prendre en chasses les psilois.

Comme je le disais au départ, une de ces deux unités sera également l’unité de commandement de mon armée. Dans DBA, cela fournit un bonus aux capacités de combat, mais aussi double l’impact de la perte de l’unité si elle est détruite. Il faut aussi la garder à portée de commandement des autres unités, ce qui risque de me pousser à un certain conservatisme avec ma cavalerie (pas de raids audacieux à l’autre bout du champ de bataille).

3 Les figurines

Pour mes deux unités, j’utilise 4 cavaliers d’un paquet de « Equites w/ Swords » de chez Xyston et deux cavaliers du sachet « Scipio Africanus » qui me permettront de faire le commandement.

3.1 Assemblage partiel

Au niveau assemblage, cette fois j’ai décidé de ne fixer les boucliers qu’après la peinture.

Niveau bouclier d’ailleurs, je n’avais que 4 boucliers de cavalerie (pour mes 6 cavaliers), car il n’y a pas de bouclier inclus dans le sachet « Scipio Africanus ». J’ai donc remplacé deux boucliers de mes cavaliers par des boucliers trouvé dans le sachet des vélites.

Autant pour l’infanterie, les boucliers, même lorsqu’ils sont assez gros ne m’ont pas vraiment gêné pour peindre les figurines et faire les détails. Autant là je ne le sentais pas, avec les chevaux en plus ça créait vraiment des espaces difficiles d’accès. Je suppose que j’aurais pu aussi fixer les boucliers mais ne pas fixer les cavaliers sur leurs montures, mais bon au final ça revient au même.

Généralement, je procède à un test d’assemblage avec de la patafix, et je fais quelques essais de manipulation de la figurine avec un pinceau humide pour voir si je peux facilement passer partout. Si ça passe, je colle à la super glue.

3.2 Chirurgie reconstructrice à la Greenstuff

Une des figurines de mon commandement était abimée : le bras du bouclier était manquant à partir du coude. Bon j’ai un peu ragé vu que c’est quand même censé être le général, et que sinon la gravure des figurines est top.

Du coup je me suis lancé dans de la chirurgie réparatrice à la greenstuff pour reconstruire le bras. Voilà les images du process.

Une fois la Greenstuff séchée je l’ai poncée légèrement pour corriger un peu le rendu du relief.

Encore une fois comme pour les aigles, je suis assez content du résultat. J’ai aussi refait une des épées des cavaliers qui était un peu courte. Je ne me lancerai pas dans la création d’une figurine complète, et là on va dire que c’était assez « sans pression » puisque le bras est en bonne partie caché par le bouclier une fois la figurine assemblée, mais bon c’est cool quand même.

4 Peinture

Au niveau peinture, la principale nouveauté fut la peinture des chevaux, pour le reste c’est le même délire que pour l’infanterie, mais avec des troupes bien équipées (donc pas mal de détails).

4.1 Peindre les canassons

Je suis parti sur une robe baie pour la majorité des chevaux, avec un cheval blanc pour le commandant et une variation (alezan crin lavé) pour un des chevaux de l’unité d’Equites.

- Chevaux baies 

On part donc sur une base en Monster Brown pour la robe et Oak Brown pour les crins. Pour le bas des pattes du cheval, je fais une première passe en Oak brown puis un wet blend avec du Monster Brown pour essayer de gérer une transition. Le sabot est peint en noir et les harnais du cheval en Dragon Red et Weapon Bronze pour les boucles.

Je fais un gros lavis de Strong Tone dessus, en insistant pour pousser le lavis dans les recoins des harnais histoire d’accentuer le contraste.

Ensuite éclaircis : je reprends la teinte de base de Monster Brown pour la robe, le crin est laissé tel quel où éclaircit un peu avec du Leather Brown. Les harnais sont éclaircis au Pure Red (et putain ca rend bien !).

Reste les détails : reprendre les boucles en Greedy Gold, les yeux en Matt Black avec une micro pointe de Brainmatter Beige.

Enfin, par leur proximité avec le sol, les pattes et sabot du cheval prendront un dry brush d’Arid Earth pour les rendre un peu plus poussiéreuses.

- Cheval Alezan

Le leader de mon unité de cavalerie aura un cheval « Alezan crin lavé ».

Pour celui-ci, je part aussi sur du Monster Brown, mais la crinière est en Arid Earth. Pour le lavis j’utilise du Soft Tone histoire de rendre moins sombre.

Enfin j’éclaircis en reprenant les couleurs de base. Le reste du cheval (harnais, sabot, yeux) c’est tout pareil que les chevaux de base.

- Cheval blanc

Enfin, le général de mon armée se coltine un cheval blanc.

Pour lui, ce sera Brainmatter Beige sur tout le cheval, et un lavis léger en Dark Tone un peu dilué.

Ensuite rééclaircir le tout en Brainmatter Beige pour essayer de retrouver un rendu blanc et pas gris.

Le résultat est ok pour un rendu général, mais je ne le trouve pas ouf non plus et je crois que je préfère les autres chevaux (Après c’est pratique pour repérer le chef).

4.2 Schéma de peinture global

Pour les cavaliers, comme je l’ai dit ca reste très similaire à ce que j’ai pu faire sur les Principes ou les Triarii.

Ça fait pas mal de taf au final. Chaque cavalier, cheval compris m’aura pris autant de temps qu’environ 2 fantassins.

Les manteaux demande un travail particulier pour les rendre sympa, de même que les boucliers rond que je dois décorer (j’utilise le même motif simple que pour les vélites).

5 Soclage

Bon on reste sur la même formule de soclage. Ici les cavaliers sont sur du 40×30 mm. Ca laisse un peu de place pour travailler, même si les papattes des chevaux se mettent vites en travers de mon chemin.

La principale différence sera donc des plages d’herbe un peu plus grande, bon mais vraiment rien de foufou.

6 Rendu final

Et voilà pour le rendu final :

L’armée romaine est maintenant terminée… voilà le rendu global.

Enfin, terminée… ou presque : il me faut encore faire les bagages, et peut être quelques petites idées encore, on verra.

Laisser un commentaire